24 avril 2007

L'histoire des armes à létalité réduite

Le Projet de recherche sur les armes non létales de l'Université de Bradford, au Royaume Uni, vient de publier la deuxième partie d'une histoire détaillée de cette nouvelle catégorie d'armes. Ce document (disponible en anglais seulement) couvre la période des années 1990, qui fut particulièrement fertile en innovations et en expérimentations en contexte réel par l'armée et le département de la justice américains lors du siège de Waco ou en Somalie. On y apprend notamment des détails assez méconnus sur le développement du taser et des autres armes électriques, des armes à rayonnement millimétriques qui provoquent des sensations intolérables de brûlures, ainsi que sur des armes malodorantes et des gels immobilisants qui n'ont pas produit les résultats escomptés. Par ailleurs, une partie est consacrée au cadre légal international qui règlemente le déploiement et l'utilisation de ces armes.

1 commentaire:

jehv a dit...

j'avais vu un article y a pas longtemps sur les nouveaux moyens de neutralisation d'invividue sans blessure , interessant mais quid des traces psychologique http://le.cos.free.fr/x26.htm