04 décembre 2006

Psiphon contre la censure sur Internet

Un groupe de chercheurs du Centre Munk d'Études Internationales, basé à l'Université de Toronto vient de mettre à la disposition des utilisateurs d'Internet un logiciel permettant de naviguer en contrecarrant les systèmes de censure numérique. Plus de 40 pays dans le monde filtrent le contenu des pages Internet téléchargées par leurs citoyens, et 12 d'entre eux bloquent le contenu de sites jugés subversifs. Psiphon permet de contourner ces contrôles en utilisant des ordinateurs relais situés dans des pays démocratiques. Psiphon exploite la confiance qui lie les membres d'un réseau social et la nature mondialisée des liens personnels: un individu ayant libre accès à Internet installe le logiciel sur son ordinateur personnel, et transmet à des connaissances ou à des amis vivant dans un pays soumis à la censure un code d'accès et un mot de passe unique. Cela lui permet de se connecter de manière cryptée à l'ordinateur privé, et d'utiliser ce dernier comme une plateforme anonyme de navigation de sites interdits. Il s'agit en fait d'un système de proxy, dont la particularité est qu'il est plus difficile à bloquer que les sites répertoriés d'anonymisation comme TOR, puisque les adresses des ordinateurs sur lesquels Psiphon est installé ne sont connues que des utilisateurs.

Cependant, la question de la confiance s'avère dans la pratique une arme à double tranchant: en effet, il ne sera pas toujours évident pour des militants des droits de la personne d'identifier des personnes de confiance hors de leur pays si les déplacements leurs sont interdits. Ensuite, la question de la responsabilité concernant les contenus illégaux (pédo-pornographie, contenus incitant à la haine et à la violence...) téléchargés par les utilisateurs à l'aide de tierces machines n'est pas évoquée par les concepteurs. Enfin, les autorités de ces pays pourraient certainement utiliser des logiciels d'analyse de réseaux sociaux pour identifier des dissidents encore inconnus en surveillant les communications correspondant aux particularités d'usage de Psiphon. Il ne semble donc pas que Psiphon soit destiné aux militants sous intense surveillance policière, mais plutôt aux internautes "ordinaires" désireux de contourner les systèmes de censure automatisés de leur pays, ce qui n'est déjà pas si mal.

1 commentaire:

Ilene a dit...

Read THIS before you download PSIPHON!